Savoir identifier une infection de piercing : Symptômes à surveiller

Avez-vous effectué récemment un piercing ? Pensez à connaître les signes révélateurs d'une éventuelle infection. Le fait de savoir identifier ces symptômes est très important pour agir rapidement et prendre les mesures appropriées. Ainsi, vous pourrez prévenir les complications plus graves. Vous aurez tous les conseils dans la suite de l’article.

Les causes courantes de l'infection d'un piercing

Plusieurs raisons sont à l’origine d’une infection de piercing. Certaines zones du corps sont particulièrement sensibles en raison de la friction des vêtements. Cela peut s’agir du téton ou du nombril.

Cela peut vous intéresser : Conseils pour bien choisir son vélo électrique

Vous devez éviter de toucher constamment le piercing, notamment avec des mains sales. Cette imprudence peut ouvrir la porte à toutes sortes de germes. L'utilisation de bijoux de mauvaise qualité peut également causer des inflammations. Alors, utilisez des piercings en titane ou en PTFE pour la première pose, suivis d'or 14k ou d'acier inoxydable de type chirurgical. 

En outre, il convient de se méfier des bijoux contenant du nickel. La quantité ne doit pas dépasser 0,05 % conformément à la norme européenne pour éviter tout risque d'allergie. Pour choisir le bijou à mettre, vous pouvez voir le site d’une boutique en ligne.

A découvrir également : Y a-t-il des restrictions de véhicule au Camping Rancho Davaine ?

Les mesures préventives pour éviter les infections

Pour éviter les infections liées au piercing, suivez certaines précautions générales. Vous devez limiter les contacts avec le piercing sauf pour le nettoyer ou retirer le bijou. Le lavage des mains est également impératif avant et après toute manipulation du piercing. 

Le nettoyage doit être effectué selon les instructions du perceur. Pour éviter les allergies, il est préférable de privilégier les bijoux en or ou en acier chirurgical. Cela peut être le nickel. 

Le temps de cicatrisation varie en fonction de la zone percée, allant de 6 semaines à 9 mois. Pour favoriser une cicatrisation optimale, évitez de dormir sur le piercing et d’aller à la piscine pendant la période de cicatrisation. En cas d'infection, suivez attentivement les recommandations du perceur ou consultez un professionnel de la santé.

L’identification d’une infection

Après un piercing, la zone touchée peut présenter certains symptômes tels que de :

  • De l'enflure
  • Des rougeurs
  • Des démangeaisons
  • Des saignements légers 
  • Des sécrétions de lymphe

Si vous ressentez des douleurs, observez des sécrétions de pus (jaune ou blanc) ou de la fièvre. Dans ce cas-là, votre piercing peut être infecté. Pour vous en assurer, consultez un pharmacien pour vous prodiguer des conseils appropriés. 

En attendant, vous pouvez retirer le pus en utilisant un coton imbibé de savon antibactérien. Vous pouvez également nettoyer la zone touchée avec de l'eau salée (3 g de sel pour 125 ml d'eau chaude). Ensuite, vous devez la sécher avec un mouchoir en papier à usage unique. 

Les produits à base d'alcool sont à éviter, car ils provoquent des irritations à votre piercing. De plus, ils risquent de retarder la cicatrisation. Une autre complication potentielle du piercing est la formation de chéloïdes. Ces derniers se manifestent par une excroissance autour du trou. 

Il ne s’agit pas vraiment d’une infection, cela peut être douloureux. Un pharmacien peut confirmer le diagnostic et recommander une crème pour traiter le problème de cicatrisation.

La réaction rapide et efficace

En parlant de soins pour un piercing infecté, des mesures immédiates sont à prendre. L’avis d'un professionnel de la santé est aussi très important. Si une infection n'est pas traitée rapidement, elle peut causer des problèmes plus graves. 

Prenez en compte la sensibilité de certaines zones, en particulier le cartilage. Il peut nécessiter une intervention chirurgicale dans le cas d’une infection ignorée. Ne retirez pas le bijou avant de consulter un médecin, car cela peut provoquer la formation d'un abcès. Celui-ci doit être drainé par un professionnel de la santé. 

Votre médecin pourra vous prescrire un traitement antibiotique sous forme de crème ou de comprimés. Suivez les consignes de ce dernier et n’interrompez pas le traitement pour guérir rapidement.