Comment devenir un épaviste voiture agréé ?

Enlever les carpeaux d’un véhicule cela relève des compétences d’un garagiste. Mais, professionnellement, l’expert en la matière est l’épaviste. Pour un passionné de la gestion automobile hors d’usage ou un professionnel, il est important de connaître toutes les démarches pour devenir ou pour demeurer un épaviste incontournable. Comment devenir un épaviste agréé ?

Quelle qualification pour un épaviste ?

Avant d’être agréé, allez sur le site web suivant. Il est important de fournir des justificatifs qui prouvent le savoir-faire de l’épaviste. Un baccalauréat auquel s’ajoutent deux niveaux d’étude supérieure ou un BTS ou encore un DUT sont recommandés pour obtenir un agrément. 

Dans le meme genre : Rencontre vieille cougar : réalités et conseils pratiques

Le baccalauréat étant général, le domaine de spécialisation en étude supérieure doit avoir un rapport avec la gestion des véhicules. Le Génie de la mécanique et la maintenance automobile sont des filières à faire pour envisager de devenir épaviste agréé. Détenir également un brevet de technicien supérieur (BTS) ou un DUT dans l’une de ces spécialisations peut concourir à l’objectif.

Être épaviste avec succès, c’est éprouvé de bonnes qualités pour le métier. D’abord le sens du service client, la rigueur, l’organisation et enfin le savoir s’adapter sont entre autres les marques principales que doit ressortir un épaviste de voiture.

Dans le meme genre : Adoption de la proposition de loi écologiste pour le réemploi de véhicules dédiés à la casse : les dernières actualités

Quelle démarche administrative pour devenir épaviste agréé ?

C’est seulement les centres qui bénéficient d’un agrément fourni par arrêté préfectoral qui peuvent traiter les véhicules hors d’usage. Pour devenir un épaviste, il faut alors mener une démarche administrative. Elle requiert une demande d’agrément auprès des autorités compétentes.

Le document à présenter pour une telle demande doit ressortir le nom, les prénoms et l’adresse physique du requérant. Il doit comporter également la raison sociale, le statut juridique et la qualité du signataire de la demande pour toutes personnes morales. Des pièces justificatives des capacités techniques et financières du fonctionnement du centre selon les normes doivent être fournies. 

Il est de même pour un dernier rapport datant d’un an sur la vérification de la conformité de l’installation au cahier des charges. L’agrément est un document d’une durée de validité de six ans. Sans lui, personne ne peut exercer le métier d’épaviste. Il est important d’ajouter un engagement de respecter les obligations du cahier des charges.